Quid de la guerre d’octobre ?

Parade militaire, films d’archives en boucle à la télévision… le 6 octobre est fêté partout en Egypte. Et pas seulement aujourd’hui : des hôpitaux, le principal auto-pont qui traverse Le Caire sur des kilomètres et même plusieurs villes portent le nom de la victoire. Mais de quelle victoire parle-t-on ?

Retour en arrière

1967, la guerre des Six Jours. Les Israéliens s’emparent de la péninsule du Sinaï, de la Bande de Gaza, de la rive ouest du Jourdain, de Jérusalem-Ouest et au nord, du plateau du Golan en Syrie.

En guise de réponse, l’Egypte se lance dans une guerre d’usure, que Gamal Abdel Nasser appelle « la guerre d’épuisement ». Elle s’achève en 1970 par la signature d’un accord de cessez-le-feu sans modification territoriale. Nasser meurt en septembre de la même année, son pays amputé du Sinaï. C’est son successeur, Anouar El Sadate, qui reprendra les territoires perdus par l’Egypte.

Le conflit

6 octobre 1973 : Attaque surprise de l’Egypte et de la Syrie contre Israël, le jour de la fête de Yom Kippour, la fête du Grand Pardon. L’armée égyptienne prend à revers les troupes israéliennes qui stationnent dans le Sinaï depuis 1967, et franchit la ligne Bar-Lev, réputée imprenable. Le même jour, les Syriens lancent une offensive pour reprendre le plateau du Golan.

Les assaillants ont l’avantage du nombre et avancent pendant 24 à 48 heures, le temps qu’Israël mobilise l’ensemble de son armée (275 000 soldats). C’est le tournant de la guerre. Sur le front nord, les Israéliens anéantissent l’aviation ennemie et s’engagent sur la route de Damas.

Côté égyptien, les troupes blindées du général Ariel Sharon franchissent le Canal de Suez les 15 et 16 octobre. Les Israéliens établissent alors une tête de pont qui menace la vallée du Nil et Le Caire, la capitale. Autre coup dur : ils encerclent la troisième armée égyptienne, prise au piège, dans la péninsule du Sinaï.

Les combats continuent jusqu’au 24 octobre 1973. La plupart des chars égyptiens sont détruits. 3 000 Israéliens meurent dans la bataille. Côté arabe, le bilan humain n’est pas rendu public.

La guerre d’Octobre arrive dans un contexte de guerre froide.  La paix sera donc négociée entre les Etats-Unis, traditionnel allié d’Israël et l’URSS, soutien direct des pays arabes. La résolution 338 de l’ONU est votée le 22 octobre. Le texte exige l’arrêt immédiat des combats. Par l’intermédiaire du secrétaire d’Etat américain, Henry Kissinger, les trois pays belligérants signent l’armistice. La paix entre l’Egypte et Israël sera suivie par les accords de Camp David en 1978.

Les conséquences

Après Camp David, l’Egypte récupère le contrôle d’une partie du Sinaï. Le 25 avril 1982, la péninsule est rétrocédée, à l’exception de la ville de Taba qui sera remise aux Egyptiens en mars 1989.

Pour autant, plusieurs historiens considèrent qu’il est faux d’attribuer la victoire aux Egyptiens et aux Syriens. Ils ont pour la première fois réussi à coordonner leur action et à battre momentanément l’aviation israélienne. La guerre a également suscité un élan de solidarité dans les pays arabes. Le 19 octobre 1973, le Congrès américain décide d’envoyer 2,2 milliards de dollars d’aides à Israël.  En réponse, l’Arabie saoudite, la Libye et d’autres pays arabes décrètent un embargo sur l’exportation de pétrole à destination des Etats-Unis. Reste que l’Egypte et la Syrie ont échoué : Le Caire et Damas ne sont pas parvenus à libérer ni le Sinaï, ni le Golan.

Mais si l’Egypte n’a pas vraiment remporté de victoire militaire en 1973, la « guerre de Kippour » représente un vrai succès politique pour Anouar El Sadate. L’attaque a réussi à effrayer les dirigeants israéliens, jusque-là convaincus de leur suprématie militaire. L’Egypte se retrouve dans une situation beaucoup plus avantageuse pour négocier un accord de paix et la rétrocession du Sinaï qu’elle ne l’était avant la guerre de 1973.

Ramy El Kalyouby

(Photos Nina Hubinet)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s